10.1 C
New York
jeudi, décembre 3, 2020
Accueil Hypno News La mort de l'hypnose de rue ?

La mort de l’hypnose de rue ?

Les hypnotiseurs de rue sont-ils une espèce en voie de disparition à cause du COVID19 ?

Pratiquer l’hypnose de rue pendant le confinement

« Bonjour Monsieur, Police Nationale, peut-on voir votre attestation de déplacement ? »
« Heu… La voilà… Tenez… »
« Alors, alors… Vous avez coché « sortie sportive »… Hum… Vous faites souvent du sport habillé en chemise, pantalon et chaussures de ville ? Je serais curieux de connaître ce sport ! »
« Heu… Je pratique l’hypnose de rue… Ça n’a pas l’air comme ça, mais je vous assure qu’une séance d’hypnose ça peut vite devenir très sportif ! »

Jusqu’à ce que le Ministère de la Santé ajoute une case « Motif impérieux d’induction hypnotique », les hypnotiseurs de rue sont condamnés à rester chez eux à regarder les vidéos des autres hypnos sur Youtube en se rappelant le bon vieux temps où ils pouvaient encore postillonner au visage de leurs volontaires.

Est-ce vraiment fini l’hypnose de rue ?

Si on parle d’hypnose de rue en temps de confinement, clairement oui ! Ne cherchez pas une méthode miracle, une astuce ou une dérogation, vous n’avez pas le droit de vous balader dans la rue et d’apostropher des passants pour leur proposer une séance d’hypnose. C’est triste mais c’est comme ça…


Mais dis moi Jamy, on ne peut plus hypnotiser du tout ?! Attends Fred, je vais t’expliquer !

L’hypnose de rue c’est fini, mais pas l’hypnose impromptue !

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous savez que je préfère parler d’hypnose impromptue. L’hypnose de rue est connotée « street hypnose » et je ne me revendique pas de cette marque qui a imposé une image plutôt figée de l’hypnose : le groupe d’hypnotiseurs, avec la grosse pancarte HYPNOSE GRATUITE, qui fait de l’abattage à coup de suggestions à l’ordre préétabli, très peu pour moi merci…

L’hypnose impromptue, comme son nom l’indique, c’est de pouvoir pratiquer n’importe où, peu importe la situation. Mes meilleures séances d’hypnose impromptue sont celles où je n’avais pas ma caméra, parce que je n’avais pas du tout prévu d’hypnotiser ce jour-là. L’hypnose impromptue c’est se laisser surprendre par les évènements et partager sa passion de l’hypnose avec quelqu’un qui a envie que vous lui fassiez découvrir. Si je continue à hypnotiser régulièrement des personnes dans la rue, c’est avant tout pour le partage, pour le plaisir d’échanger et de découvrir une personne et la façon dont elle va vivre son propre moment hypnotique.

Et le partage de l’hypnose, et bien on peut encore le faire, malgré le confinement, malgré les gestes barrières. On peut continuer à pratiquer l’hypnose et même progresser !

Pratiquer l’hypnose impromptue pendant le confinement

Je n’utilise jamais de pancarte qui indique que je fais de l’hypnose. La plupart du temps, c’est autour d’un échange banal que le sujet de l’hypnose vient bouleverser le cours d’une conversation.

« Une bière et une séance d’hypnose impromptue s’il vous plaît ! »

Fin de journée de formation dans une école d’hypnose il y a quelques années, je sors boire un verre avec mes collègues de stage. On discute, on rigole, on boit, la serveuse va et vient entre les tables comme une machine, sûrement perdue dans ses pensées à imaginer ce qu’elle fera lors de son jour de repos qui lui paraît bien trop lointain…

Alors qu’elle vient prendre notre nouvelle commande, elle écoute mes collègues : « un demi de blanche », « un perrier citron… tranche hein ! pas sirop », « heu… j’ai pas encore choisi… bah la même chose que lui alors »… Arrive alors mon tour : « Vous avez déjà été hypnotisée ?« 

La serveuse stoppe instantanément, mes collègues aussi, la rupture de pattern est générale mais c’est elle qui m’intéresse et je concentre toute mon attention sur ses réactions.

Elle : « Heu… Je… »
Moi : « Ok fermez les yeux« 
Elle, essayant de comprendre et de se ressaisir : « Mais je travaille et je… »
Moi : « Ça ne durera que quelques secondes je vous assure, faites moi confiance, fermez les yeux. »
Elle : « Ok mais vite parce que mon patron… »
Moi, très calme et souriant : « Fermez les yeux. »
Elle les ferme en expirant fortement.
Moi : « Très bien, vous saviez que le cerveau ne sait pas ne pas faire quelque chose ? (Notez que c’est une bêtise ce que je raconte mais comme c’est utile je m’en sers avec plaisir pour l’hypnose impromptue.) Par exemple, si je vous dis de ne SURTOUT PAS imaginer votre patron en string sur la table en train de se verser de la bière sur le torse… – Elle pouffe de rire – On est d’accord que vous l’avez imaginé hein ? Je suis désolé pour vous haha ! Mais maintenant je vais vous demander de mettre toute votre énergie à ne SURTOUT PAS… mais alors SURTOUT PAS… imaginer que votre corps est attiré très fortement vers l’arrière ! – Une réaction de surprise se lit sur son visage, son corps part en arrière – Ne vous inquiétez pas je suis là pour vous retenir – je pose ma main légèrement sur son omoplate – en général je rattrape une personne sur deux… – Nouvelle petite rupture de pattern par l’humour, elle rit – Merci à vous, vous pouvez ouvrir les yeux, vous êtes super !

Mes collègues et moi l’applaudissons, elle est ravie et a plein de questions à nous poser. Nous échangerons de longues minutes sur l’hypnose et j’aurai le droit à un verre gratuit.

Le coeur de l’hypnose impromptue !

Même si les bars sont fermés et que vous ne pouvez arpenter la rue que pour aller d’un point A au point B, il y a beaucoup d’autres moments où vous pouvez pratiquer l’hypnose. Dès le moment où vous prononcez le mot hypnose, amusez vous à observer les réactions des gens. L’hypnose est partout où vous voulez qu’elle soit !

Lorsque vous faites vos courses par exemple, en un court échange vous pouvez apporter un moment hypnotique inoubliable à votre caissière qui est déjà dans son propre état d’hypnose : le bip du lecteur de code-barre dont la régularité ressemble étrangement au son d’un électrocardiogramme, les lumières blafardes clignotantes des mauvais néons, les cris incessants des gamins mal élevés qui ne savent pas que ce qu’ils veulent vraiment c’est l’attention de leurs parents et pas le dernier hatchimal à 40 balles, les odeurs de transpiration alors qu’il n’est même pas encore midi et la playlist de 4 musiques qui tourne en boucle depuis 6 mois… ça fait pas mal de raisons de se barrer dans sa tête non ?

« Bonjour Madame, vous avez bien du courage de travailler pendant cette période, je vous admire. »
Tirée de sa transe : « Oh bah vous savez, il faut ce qu’il faut… On finit par s’habituer… »
« Oui, sûrement… Vous avez déjà pensé à utiliser l’hypnose ? Je le conseille souvent aux personnes que j’hypnotise pour s’apaiser et se relaxer lors d’un travail fatiguant. »
« Vous êtez hypno…seur ? »
« HypnoTIseur oui ! Vous avez remarqué comme le simple fait de se concentrer sur sa respiration permet déjà de rentrer à l’intérieur de soi et de plonger dans un état agréable ? »

Et on pourrait continuer comme ça jusqu’au moment de payer. Et vous pouvez utiliser les outils hypnotiques à chaque fois que vous croisez quelqu’un, même avec un masque, même avec un plexiglas qui vous sépare. Ce qui compte au final, c’est la relation que vous allez créer avec votre interlocuteur, même si vous n’avez qu’une minute à partager. En quelques secondes, vous pouvez créer de l’hypnose, partager un moment qui sort les gens que vous rencontrez de leur routine. Autorisez les à s’échapper quelques instants, rêvez et riez avec eux, ils vous le rendront au centuple.

Comme je l’explique tout au long de ma formation d’hypnose impromptue « Hypno’Potentiel », les techniques sont complètement secondaires. Et quel intérêt de vouloir faire une amnésie ou une catalepsie à votre volontaire s’il n’y prend aucun plaisir ? Les effets hypnotiques sont la cerise sur le gâteau de la relation que vous aurez construite avec la personne en face de vous, ils ne sont pas la séance d’hypnose et ils ne sont intéressants qu’au service de l’autre. Prenez d’abord soin de cette personne comme vous voudriez qu’on prenne soin de vous, mettez là au centre de toute votre attention et vous lui permettrez de vivre un moment extra-ordinaire (avec ou sans effets hypnotiques), même au milieu d’une période comme celle que nous vivons actuellement.

Prenez soin de votre passion, amusez vous à parler d’hypnose autour de vous, observez, jouez, testez, c’est la meilleure façon d’apprendre à hypnotiser.

Sleepy



PS: Dites-moi en commentaire si ça vous intéresse que je vous donne mes astuces pour hypnotiser en respectant la distanciation et les gestes barrières.

Sleepyhttps://hypnose-apprendre.com
Hypnotiseur, Formateur & Hypnothérapeute

4 Commentaires

  1. Merci Sleepy ! Super article, toujours un plaisir de te lire. Pas de question en particulier mais juste félicitation pour cette vision qui m’offre une belle bouffée d’air frais 🙂
    Amicalement,

  2. Je suis impressionnée par ta créativité et ton agilité. Et, depuis peu, par tes talents d’écriture. Tu es très inspirant. Je me régale de tous tes posts (sur le groupe hypnose notamment) et idées, et de tes vidéos même si je commente très peu par… timidité (ouais, je sais, c’est naze mais g pas encore réussi à la dégager…) Merci d’amener à la pratique de l’hypnose cette légèreté, ce grain de folie avec autant de subtilité et d’intelligence

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Les hypnothérapeutes : magiciens ou imposteurs ?

Je suis hypnothérapeute, je change les gens, enfin, c'est ce qu'on m'a dit « Et… DORS ! »

La mort de l’hypnose de rue ?

Les hypnotiseurs de rue sont-ils une espèce en voie de disparition à cause du COVID19 ? Pratiquer l'hypnose...

Séance d’hypnose de rue avec Abigail

Apprendre et découvrir ce qu'est l'hypnose pour la première fois Première partie : Abigail hypnotisée en quelques secondes

Hypnotisés en quelques secondes

Avec ou sans induction hypnotique formelle En quelques instants, on peut faire vivre facilement de belles séances d'hypnose à...

Recent Comments

Anne Le Chartier on La mort de l’hypnose de rue ?
Hypno on Enfin !
Sleepy on Enfin !
Julie Berckmans on Enfin !
Sleepy on Enfin !
Sleepy on Enfin !
Sleepy on Enfin !
Nicolas M. on Enfin !
Kentin on Enfin !
Théo on Enfin !
Sleepy on Enfin !
Thibaud on Enfin !
Sleepy on Enfin !
Sleepy on Enfin !
Victor on Enfin !
Elaphe on Enfin !

Vous souhaitez apprendre l'hypnose ?

Vos informations sont protégées.